« Aujourd’hui c’est le jour où le monde commence à œuvrer sur l’élaboration d’un monde juste », déclare le Président d’Ukraine à la première séance plénière du Sommet pour la paix

Madame la Présidente, je vous adresse mes remerciements.

Je vous adresse mes remerciements pour tous les efforts portés à l’organisation du Sommet et l’élaboration d’un monde juste.

Mesdames et messieurs !

Aujourd’hui c’est le jour où le monde commence à œuvrer sur l’élaboration d’un monde juste.

J’adresse mes remerciements à tous ceux qui ont travaillé pour ce jour – chaque dirigeant, l’ensemble des équipes et conseillers, tous les états. Actuellement le Sommet accueille 101 états et organisations internationales ce qui est une réussite incroyable, notre réussite commune et la réussite de ceux qui sont persuadés qu’un monde uni et des nations unies sont plus forts que l’agresseur, peu importe d’où il vient.

Chers dirigeants et représentants des états et organisations internationales ! Tous ceux qui sont là pour une paix juste !

Je suis heureux de vous saluer au premier Sommet pour la paix qui peut devenir le premier pas vers une fin juste de la guerre russe contre l’Ukraine. Après avoir mis fin à cette guerre de façon juste et honnête pour l’Ukraine – sur la base du droit international – chaque nation du monde pourra certainement compter sur la même justice et la même honnêteté, sur la même efficacité de la Charte des Nations Unies, en ce qui concerne ses droits. Ainsi, les mots suivants reprendront toute leur force : « Nous, peuples des Nations Unies, sommes déterminés à sauver les générations futures de la misère de la guerre que nous avons subi deux fois au cours de notre vie, et qui a causé d’inexprimables souffrances à l’humanité, et à réaffirmer notre foi en droits humains fondamentaux, la dignité et la valeur de la personnalité humaine, l’égalité des hommes et des femmes et – si important ! – l’égalité des droits des grandes et des petites nations et à créer les conditions dans lesquelles la justice et le respect des obligations ressortant des traités et des autres sources du droit international peuvent être respectés… » Ce sont les premiers mots de la Charte des Nations Unies, mais ce sont les mots qui résument le sens de la Formule de paix, qui est devenue la base du Sommet de la paix et a encouragé toutes les régions du monde et différentes nations – avec le même respect mutuel – à être impliqué dans le fruit de notre travail commun – au Sommet pour la paix. Notre unité avec vous prouve que l’idée même du droit international reste vivante et efficace. Votre présence ici prouve que la Charte des Nations Unies et les conventions fondamentales ne sont pas une formalité, mais les véritables fondements de la coexistence des peuples. Nos principes sont clairs. Personne n’a le droit de mener une guerre d’agression contre un voisin et de porter atteinte à l’un des principes fondamentaux de la Charte des Nations Unies : l’intégrité territoriale des États. Personne n’a le droit de menacer le monde avec des armes nucléaires. Personne n’a le droit de porter atteinte à la sécurité alimentaire, énergétique ou toute autre sécurité du monde et de ses régions. Personne n’a le droit d’enlever les enfants d’une autre nation. Personne n’a le droit de saper les principes de la paix. Nous sommes en mesure de garantir l’efficacité de ces principes – ce sont des principes d’importance mondiale.

Je vous suis reconnaissant, chers dirigeants et représentants d’États et d’organisations internationales, de notre capacité à prouver que le monde ne peut et ne doit plus plonger dans une guerre totale. Dans la guerre que, malheureusement, la russie nous a amenée, en Ukraine, dans nos maisons, dans les villes et villages ukrainiens, et des centaines, des centaines d’entre eux, malheureusement, ont été complètement brûlés par les bombes, l’artillerie et les missiles russes. poutine a pris la vie à des milliers de nos concitoyens. Pour quel motif ? Parce qu’il ne veut que s’emparer du pays voisin. Je ne le souhaite à personne. Je souhaite sincèrement que vous tous, tous les peuples du monde, chaque enfant, chaque famille puissiez simplement vivre sans guerre. Et je veux cela pour tous les Ukrainiens. L’Ukraine a droit à la paix. Comme vous tous.

Mesdames et Messieurs !

Nous devons arrêter cette guerre en nous basant sur la Charte des Nations Unies, le respect du droit international, les justes intérêts du peuple ukrainien, l’idée de la valeur incontestable de la vie humaine – la vie, non pas la guerre.

Nous allons maintenant nous concentrer sur trois directions, sur le fait que tout le monde – sans exception – soit utile. La première direction concerne les radiations et la sécurité nucléaire. La deuxième est la sécurité alimentaire. La troisième est la libération des prisonniers et déportés, adultes et enfants, militaires et civils, dont la vie a été brisée par la guerre.

Nous nous concentrerons sur ces points initiaux de la Formule de paix et, au fur et à mesure que nous travaillerons là-dessus, nous parviendrons à un accord et mettront en place un plan d’action pour chaque point de la Formule de paix.

En conséquence, ce premier Sommet pour la paix comprend trois panels où chaque pays participant peut démontrer son leadership. La formule de paix est inclusive, et nous sommes heureux d’accepter et de traiter toutes les suggestions, toutes les idées – cela est vraiment nécessaire pour la paix et cela est important pour vous, chers amis. Je vous encourage tous à être aussi actifs que possible. Je suis fier que toutes les régions du monde – tous les continents – soient désormais représentés au Sommet de la paix. Nous avons réussi à éviter l’une des choses les plus terribles, notamment la division du monde en camps opposés. Ici se trouvent des représentants des pays d’Amérique latine, d’Afrique, d’Europe, du Moyen-Orient et d’Asie, de la région du Pacifique, d’Amérique du Nord et des chefs religieux. Cent un participants ! Et personne n’a le privilège de décider pour un autre. Il s’agit d’une véritable multipolarité, lorsque chaque pôle politique de la Terre peut être représenté et exerce son influence dans la résolution d’un problème d’importance mondiale.

Il n’y a aucun doute dans l’esprit de tous que la majorité mondiale cherche à garantir tous les aspects de la sécurité, y compris la sécurité nucléaire et alimentaire. La majorité mondiale soutient résolument le principe de l’intégrité territoriale des États, de la souveraineté des nations et de l’égalité dans les relations entre les peuples. La majorité du monde veut vivre sans crises sanglantes, sans déportations et sans écocides. Ainsi, chaque nation qui n’est pas représentée aujourd’hui et qui partage en paroles et en actes les mêmes valeurs de la Charte des Nations Unies pourra se joindre à notre travail au cours des prochaines étapes. La Formule de paix incite toutes les puissances du monde à réfléchir à la fin de la guerre et à proposer comment y mettre fin, ce qui signifie que l’idée même de guerre a déjà perdu. poutine doit passer du langage des ultimatums au langage de la majorité mondiale, qui cherche à installer une paix honnête.

Chers dirigeants et représentants des Etats !

Qu’est-ce que ce Sommet peut apporter exactement ?

Tout d’abord, il est question de prouver que le retour de la sécurité est bel et bien possible. Nous définirons les étapes respectives avec vous.

Deuxièmement, l’objectif est d’élaborer un véritable plan rendant chaque pas favorable à la paix. De la sécurité nucléaire et alimentaire, de la libération des prisonniers et des déportés jusqu’à la fin complète de la guerre sans menace de sa reprise. Je suis persuadé que c’est possible.

Troisièmement, il n’est pas nécessaire de réinventer la roue alors que la Charte des Nations Unies définit déjà les fondements de la paix et de la coexistence normale des peuples. Il suffit donc d’y revenir. Et pour cela, nous devons décider comment les pays coopéreront et qui seront les co-leaders pour définir et mettre en œuvre le plan d’action.

Ce sont des objectifs tout à fait compréhensibles et réalisables.

La russie n’est pas présente. Pourquoi ? Parce que si la russie souhaitait réellement la paix, cette guerre n’aurait pas eu lieu. Nous devons décider ensemble de ce que signifie une paix juste pour le monde et de ce qui peut être fait pour que celle-ci soient rétablie pour toujours. La Charte des Nations Unies est notre point d’appui. Et puis, lorsque le plan d’action sera déjà sur la table, accepté par tous et compris par tous les peuples, il sera présenté aux représentants de la russie. Et pour que, lors du deuxième Sommet pour la paix, nous puissions enregistrer la véritable fin de la guerre. Maintenant, nous commençons ce chemin. Nous devons tous prouver ensemble qu’un monde uni est un monde de paix, un monde qui sait agir correctement !

Merci pour votre attention! Merci d’avoir participé au Sommet! Je sais compter sur un travail fructueux et uni. Bien sûr qu’il sera uni. Nous avons tous besoin de paix.

Gloire à l’Ukraine!

Leave A Reply

Your email address will not be published.