Cellou Dalein Diallo victime du syndrome DSK ? (Par l’ambassadeur Djigui Camara)

Depuis quelques jours, le Président de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo, principal opposant au Président Alpha Condé est sur la toile dans une posture ignominieuse tant pour lui-même que pour toute la Guinée.

Cette tragi-comédie rappelle à bien des égards ce qui était arrivé, en 2012, au Président du Fonds Monétaire International, le Français, Dominique Strauss-Kahn crédité à l’époque des meilleurs scores par tous les instituts de sondages à l’élection présidentielle Française de la même année et que beaucoup d’observateurs politiques donnaient comme futur vainqueur.

Malheureusement pour le potentiel candidat du PS, c’était sans compter avec la perfidie de certains hommes politiques aux basses mœurs pour lesquels, tous les coups mêmes les plus tordus sont légion pour écarter un adversaire dangereux de la trempe du brillant économiste qu’est Dominique Strauss-Kahn.

Alors il arriva ce qui arriva. DSK, victime du piège tendu avec la complicité d’une Guinéenne, du nom de Nafissatou Diallo, tomba brutalement de son piédestal dans un abîme si profond qu’il peine encore aujourd’hui à se relever correctement.

Est-ce dans ce genre de traquenard que les adversaires du candidat naturel de l’UFDG à la présidentielle de 2025 veulent le coincer ?

Pour le moment, j’ai aucun élément de réponse pour infirmer ou confirmer cette question pourtant centrale au regard de l’enchaînement des images obscènes.

Simplement, je m’interroge aux vues des similitudes des situations et de la concomitance du cas de Cellou Dalein Diallo avec le climat politique créé en Guinée après la dissolution du Gouvernement.

Car, je n’ai pas l’intention de mecontenter ou d’offenser qui que ce soit en affirmant que, dans l’optique d’une élection présidentielle au sortir de la transition, pour autant évidemment que celle-ci se tienne et soit transparente, le Président de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo opposant “historique  » sera un des grandissimes favoris sinon le gagnant.

Alors, faut-il lier cette scandaleuse et ignominieuse publication à la perspective qui semble faire peur à certaines personnes à une année de l’échéance ?

À chacun d’apprécier.

En attendant, la souillure qui vient d’être infligée à Cellou Dalein que l’on veut abattre à tous les coups a davantage atteint l’honneur de la Guinée plus que la personne visée.

En effet, ces vidéos sataniques dans une sous région agitée politiquement par des crises, l’opinion publique attachée à la décence observe la Guinée sans ses dérapages et excès dans le combat politique.

Jamais en effet et aussi loin que je me souvienne, je n’ai vu pareil comportement ordurier dans un autre pays.

Les Guinéens, nous devrions tous éprouver une honte à étaler la vie privée de nos personnalités sur la place publique. Ils ne sont pas, loin s’en faut, des saints mais des êtres humains avec leurs faiblesses cachées.

Leur vie privée pour autant qu’elle ne nuise pas à la conduite des missions dévolues ne devraient par conséquent être livrées à la rue.

Le combat politique doit garder de la hauteur, de la dignité et toute sa dignité pour la grandeur de la Nation, observer des limites, tout ne doit être permis surtout lorsqu’il est ignoble et teigneux .

Aussi devant le spectacle affligeant offert par quelques uns de nos compatriotes ces derniers jours dans la sous région, je viens à implorer les autorités, toutes les autorités (politiques, religieuses ) à s’agenouiller au chevet de notre Guinée pour demander PARDON à notre Créateur Suprême afin de garder les populations et le pays dans le droit chemin de la dignité et de l’honorabilité. Nous devons tous prier pour que cessent ces pratiques dégradantes, en appeler aussi aux hommes politiques afin qu’ils observent, dans leur combat pour la conquête ou la conservation du pouvoir politique, un minimum de décence.

Que les mœurs politiques épousent en toute circonstance et en tout lieu, la morale et la vertu, toutes choses nécessaires pour la construction d’une grande Nation qui constitue l’aspiration de tous les Guinéens.

La Guinée qui hier était le phare de l’Afrique doit le demeurer, elle ne peut l’être que lorsque seulement chacune de ses filles et chacun de ses fils en fera le serment et adoptera en conséquence le comportement qui y sied.

Vive ma Guinée éternelle et digne!

Par l’ambassadeur Djigui Camara, ancien Ministre de la Coopération internationale

Leave A Reply

Your email address will not be published.