Témoignage choquant : Youssouf Touré accable Moussa Dadis Camara pour le massacre du 28 septembre 2009

Aujourd’hui, 9 janvier 2024, une nouvelle révélation troublante a émergé lors du procès devant le tribunal criminel de Dixinn, délocalisé à Kaloum, concernant les événements tragiques du 28 septembre 2009 en Guinée. Youssouf Touré, également connu sous le surnom de « Joli », a livré un témoignage accablant impliquant l’ancien chef de la junte Moussa Dadis Camara dans la planification du massacre, décrivant des pratiques mystiques choquantes pour conserver le pouvoir.

Touré, né en 1983, a exposé devant le tribunal un récit déconcertant de rituels mystiques ayant entouré le pouvoir du CNND à l’époque. Il a affirmé que Moussa Dadis Camara aurait suivi les conseils d’un féticheur pour se laver avec du sang humain dans l’objectif de préserver sa position au pouvoir. Selon lui, cette pratique aurait été réalisée pour assurer la pérennité du règne de Dadis Camara, malgré les sinistres conséquences prédites.

L’accusation la plus troublante réside dans les détails de la conversation entre les féticheurs et Dadis Camara, où il aurait été suggéré d’éliminer plusieurs personnes, y compris Alpha Condé, pour renforcer son pouvoir. Touré a également pointé du doigt plusieurs individus, dont le Général Ibrahima Baldé, Makambo, Idris Chérif, Moussa Keïta, Louis Kpoghomou, Blaise Goumou, Georges, Colonel Théa, Claude Pivi et Gono Sangaré, les impliquant dans les événements fatidiques de cette journée meurtrière.

Le témoignage de Youssouf Touré est accablant, mentionnant même la manipulation des corps après le massacre, des images de décapitations prétendument vues sur le téléphone de Claude Pivi, ainsi que la confirmation de la présence de femmes séquestrées au camp Alpha Yaya Diallo, le QG de la présidence à l’époque.

Ces révélations ont jeté une lumière crue sur les actes macabres qui auraient entouré les événements du 28 septembre 2009. Le témoignage de Touré soulève des questions accablantes sur la profondeur de l’implication de certaines personnalités et des pratiques mystiques utilisées pour maintenir un pouvoir politique.

Le procès en cours laisse entrevoir des révélations troublantes et souligne l’importance cruciale de la quête de vérité et de justice pour les victimes et leurs familles dans ce sombre chapitre de l’histoire guinéenne.

Par Sambegou Diallo

Leave A Reply

Your email address will not be published.