Coup d’Etat manqué: Le Président Mamadi Doumbouya fait preuve de clémence envers les coupables

Le colonel Mamadi Doumbouya, Président de la Transition en Guinée, a pris une décision surprenante mais marquante en accordant une grâce présidentielle à plusieurs individus impliqués dans une tentative de coup d’État et autres actes visant à déstabiliser le pays.

L’un des bénéficiaires de cette grâce est le commandant Alya Camara, ex-chef des opérations du Groupement des Forces Spéciales, figure clé du putsch de septembre 2021 contre le dictateur déchu Alpha Condé. Dimanche dernier, lors du réveillon de 2024, Camara était parmi les invités du Président Doumbouya, aux côtés d’autres militaires récemment incarcérés pour atteinte à la sûreté de l’État.

Lors de cet événement, Alya Camara, accompagné de sa famille, exprimait sa gratitude envers le Président Doumbouya pour lui avoir « donné la chance de voir sa famille » après sa période de détention. Il a témoigné de sa reconnaissance envers le Président, affirmant être dans son esprit jour et nuit.

Un autre acteur non impliqué dans cette affaire, Michel Lamah, présumé responsable de l’arrestation du professeur Alpha Condé, était également présent à cette célébration. Sa présence a contredit les rumeurs de sa disparition circulant sur les réseaux sociaux.

Les Aveux du Capitaine Abdoulaye 2 Cissé
Parmi les personnes impliquées dans cette affaire, le capitaine Abdoulaye 2 Cissé a avoué publiquement avoir pris part à une entreprise de déstabilisation visant à renverser le Président Mamadi Doumbouya. Il a dévoilé une partie du plan qu’il avait élaboré avec Alya Camara pour perpétrer un coup d’État.

Ce membre du Bataillon Autonome des Troupes Aéroportées (BATA) s’est exprimé à visage découvert à la télévision nationale, révélant des détails du projet visant à renverser le chef du Comité National du Rassemblement pour le Développement (CNRD). Il a même mentionné une déclaration de prise du pouvoir préparée à l’avance.

Tous les membres du groupe ont fait des aveux, à visage découvert, sur leur implication dans la tentative de coup d’État. Ce groupe de putschistes compte autant de militaires que de civils, dont deux femmes, tous ayant reconnu n’avoir jamais été torturés depuis leur arrestation. Une première en Afrique !

Le Pardon Présidentiel
Le capitaine Abdoulaye 2 Cissé, un ancien membre de la garde rapprochée du défunt Général Lansana Conté, a été arrêté en juin 2022 sans que les motifs de son arrestation ne soient initialement divulgués. Son implication dans cette tentative de coup d’État a été confirmée, le reliant à Alya Camara dans cette entreprise avortée.

Malgré les implications et les précédentes radiations des forces armées pour « inconduite », le Président Mamadi Doumbouya a choisi de pardonner et d’accorder une grâce Présidentielle à ces individus. Cette décision marque un acte de tolérance et un geste surprenant de clémence de la part du chef de la transition guinéenne.

Cette mesure a suscité des interrogations sur les motivations du Président Doumbouya, mais elle témoigne également de sa volonté de privilégier la réconciliation et l’unité nationale dans une période marquée par des tensions politiques et des tentatives de déstabilisation.

Les actions futures du gouvernement seront observées attentivement pour évaluer l’impact de cette décision sur la stabilité politique de la Guinée.

Par Sambégou Diallo

Leave A Reply

Your email address will not be published.